Pourquoi les femmes ne se sentent-elles pas en sécurité en France ?

Un long combat vers l’égalité

En France, de nombreuses femmes estiment ne pas se sentir en sécurité dans leur vie quotidienne. Six femmes sur dix vivant seules déclarent ainsi ne pas se sentir en sûreté à leur domicile. Dans les lieux publics, la majorité des Françaises appréhendent certaines situations du quotidien et plus d’une sur dix déclare avoir déjà été victime d’une agression.

Alors que l’égalité femmes-hommes est au cœur des débats de société, force est de constater que les Françaises restent inquiètes pour leur sécurité. Pourtant, cette insécurité a des conséquences sur leur épanouissement personnel. Comprendre les raisons de ce sentiment d’insécurité est donc essentiel pour permettre aux femmes de s’émanciper pleinement.

A domicile, un lieu qui n’est pas toujours sûr

Pour une majorité de femmes, le logement est avant tout un refuge, un endroit où l’on doit se sentir en confiance. Pourtant, ce n’est pas le cas pour plus de six femmes sur dix vivant seules. 64% d’entre elles affirment ne pas se sentir en sécurité chez elles, selon une étude OpinionWay.

Les principales craintes à domicile

  • Être cambriolée en son absence ou sa présence (29%)
  • Risque d’accident domestique (22%)
  • Malaises et pertes de connaissance (21%)
  • Risques d’agressions physiques (15%)
  • Départs de feux et incendies (15%)

Ces craintes sont encore plus prégnantes la nuit, pour 60% des sondées. Et elles ne sont pas que des peurs irrationnelles : 14% des femmes interrogées déclarent avoir déjà été victimes d’un cambriolage ou d’une agression physique à leur domicile. Un chiffre bien plus élevé que pour les hommes (4%).

Des conséquences sur la santé mentale

Ce sentiment persistant d’insécurité a des répercussions sur le moral et la santé psychique des femmes. Ainsi, parmi les sondées qui se sentent en sécurité chez elles, 82% se déclarent heureuses. En revanche, elles ne sont que 55% dans ce cas parmi celles qui ne se sentent pas en sécurité dans leur logement.

  Comment écrire une lettre d'amour ?

L’insécurité ressentie entame donc significativement le bien-être des femmes, et peut conduire à terme à des troubles anxieux ou dépressifs. Il est donc essentiel de garantir aux Françaises un véritable sentiment de sécurité dans ce qui est censé être leur havre de paix.

Dans l’espace public, la crainte d’être agressée

Même hors de leur domicile, dans des lieux pourtant ouverts à tous, les Françaises sont nombreuses à ressentir un sentiment d’insécurité au quotidien :

  • 76% dans un parking seule le soir
  • 73% dans une rue déserte
  • 52% dans les transports en commun

Face à ce sentiment d’appréhension, 57% des femmes changent de trottoir lorsqu’elles croisent une personne seule au loin. Et leurs craintes sont hélas fondées : dans l’espace public, les agressions sont fréquentes :

  • 31% des sondées déclarent avoir déjà été victimes de sifflements ou de commentaires déplacés
  • 21% de regards insistants qui les mettaient mal à l’aise
  • 16% ont déjà subi des attouchements
  • 12% ont fait l’objet d’exhibitionnisme
  • 8% ont été victimes de vol à l’arraché
  • 7% ont subi une agression physique

Par ailleurs, près d’une femme sur deux se sent en insécurité lorsqu’elle fait du sport en extérieur. En particulier 59% lors de jogging ou de courses à pied, un chiffre qui montre à quel point le simple fait de pratiquer une activité physique dehors peut être source d’angoisse.

Des agressions plus fréquentes pour les jeunes

Sans surprise, ce sont les jeunes femmes qui sont les plus touchées par le sentiment d’insécurité et les agressions dans l’espace public. Ainsi, parmi les 18-24 ans, elles sont notamment 87% à appréhender un parking la nuit et 80% une rue déserte. Le signe de la vulnérabilité particulière de cette classe d’âge.

Se protéger par anticipation

Conscientes des dangers, les Françaises sont une écrasante majorité à vouloir se protéger, en amont, contre les risques d’agressions :

  • 86% estiment que des cours de self-défense devraient être proposés gratuitement
  • 73% sont favorables à la légalisation des objets de self-défense (bombes lacrymogènes, tasers…)
  • 92% souhaitent que des cours de sensibilisation aux violences sexistes et sexuelles soient dispensés dès le collège
  Comment devenir une femme fatale ?

En outre, 76% jugent que les pouvoirs publics ne prennent pas assez de mesures pour garantir leur sécurité dans l’espace public. Preuve d’une insatisfaction certaine vis-à-vis des politiques actuelles en matière de lutte contre le sentiment d’insécurité des femmes.

Comment les hommes peuvent-ils rassurer leur compagne?

La présence d’un compagnon attentionné et bienveillant peut permettre à une femme de se sentir plus en confiance. Mais cela nécessite une relation de confiance profonde. Voici quelques conseils pour créer un environnement sécurisant pour votre partenaire féminine :

  • Faites preuve de patience et laissez-lui le temps nécessaire pour s’ouvrir à vous et vous accorder sa confiance
  • Respectez ses opinions et points de vue, même lorsque vous n’êtes pas d’accord
  • Encouragez-la dans ses projets personnels et professionnels
  • Valorisez ses qualités et ses réussites pour renforcer son estime personnelle
  • Soyez présent pour elle dans les moments difficiles, sans la juger
  • Rassurez-la si elle exprime des craintes, en faisant preuve d’empathie
  • Accompagnez-la si elle se sent en insécurité, même pour de petites choses du quotidien
  • Sensibilisez-vous aux difficultés spécifiques que vivent les femmes aujourd’hui

En adoptant cette posture bienveillante et non-jugeante, vous participerez à ce que votre compagne puisse retrouver une sérénité et une sécurité intérieures.

Une approche différente des relations amoureuses

Parmi les femmes, celles ayant traversé des épreuves difficiles développent souvent une approche spécifique des relations amoureuses. Déterminées et indépendantes, voici comment ces « femmes fortes » envisagent en général le couple :

  • Elles cherchent avant tout le grand amour et une relation stable
  • Elles fuient les personnes négatives ou toxiques
  • Elles ont leurs propres ambitions et ne comptent pas sur un homme pour réussir
  • Elles ne voient pas leur partenaire comme un « sauveur »
  • Elles savent précisément ce qu’elles recherchent chez l’autre
  • Elles considèrent la relation amoureuse comme un véritable partenariat
  • Elles envisagent le couple comme une équipe
  • Elles font confiance à leur partenaire une fois que celui-ci l’a gagnée
  • Elles gèrent leurs émotions et restent rationnelles en cas de conflit
  • Elles n’hésitent pas à communiquer en cas de problème relationnel
  Pourquoi un homme amoureux devient agressif ?

Bien sûr, chaque femme est unique ! Mais comprendre cette approche singulière permet à leur partenaire de mieux appréhender la relation.

Garantir la sécurité des femmes : un enjeu de société fondamental

Au-delà des solutions individuelles, l’amélioration du sentiment de sécurité des Françaises doit devenir une priorité en termes de politiques publiques. Une société qui n’assure pas l’intégrité de la moitié de sa population dans l’espace public ne peut prétendre à la parité.

Certains pays ont déjà pris le sujet à bras le corps. Le Canada ou l’Espagne ont par exemple développé des programmes de sensibilisation dès le plus jeune âge sur le consentement et les violences sexistes. La France gagnerait à s’en inspirer.

Par ailleurs, la sécurité des femmes doit irriguer toutes les politiques publiques, qu’il s’agisse d’urbanisme, de transports ou d’action sociale. Chaque décision doit intégrer cette dimension à tous les échelons territoriaux.

Enfin, les forces de l’ordre et la justice doivent être pleinement formées et sensibilisées pour mieux prendre en charge les victimes de violences sexuelles et sexistes.

Grâce à une approche globale et coordonnée, à tous les niveaux, il est possible de faire évoluer en profondeur le sentiment d’insécurité des Françaises, pour leur permettre de s’épanouir sereinement dans tous les aspects de leur vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *